Karma et réincarnation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Karma et réincarnation

Message par La Magicienne le Ven 29 Avr - 8:54



Karma et réincarnation
Les notions de karma et de réincarnation sont étroitement liées. Voici une brève définition afin de clarifier les deux notions :

Karma
D’un point de vue spirituel, le karma est le cycle des causes et des conséquences dans le processus d’évolution de l’âme humaine, dans le but d’atteindre la perfection et l’illumination.

Réincarnation
La doctrine de réincarnation part de l’idée que chaque âme mène plusieurs vies. Après la mort, l’âme ne cesse donc pas d’exister, mais renaîtra dans un nouveau corps après une période de repos, afin de compléter les 'leçons’ de vie requises pour atteindre l’illumination. Ceci est le cycle de la vie, de la mort et de la renaissance.

La doctrine de réincarnation, ou renaissance, trouve notamment son origine dans les anciennes religions orientales. Les Upanishads, écrits hindous d’il y a 5000 ans, mentionnent le noyau éternel de l’homme, qui s’incarne pendant de multiples vies dans un corps physique. S’incarner veut dire littéralement 'descendre dans la chair’. La réincarnation implique que ce processus se répète et que l’âme s’incarne donc plusieurs fois dans un corps. La loi du karma peut être décrite comme: 'on récolte ce qu’on a semé’. Sur un plan matériel, nous connaissons la loi de Newton : action = réaction. Lorsque vous lancez un ballon contre un mur, il revient vers vous. L’action (la cause) mène à sa réaction (conséquence). La même loi existe sur le plan spirituel : la loi du karma. Karma est un mot sanscrit signifiant 'travail’ ou 'agir’. Les actions ont toutes une réaction. L’énergie que nous répandons a son retour afin de rétablir l’équilibre. Cela vaut également pour les pensées que nous envoyons dans l’univers. Le retour, et donc le rétablissement de l’équilibre, a comme effet que nous devons conscients de nos actions.

Plus récent, le bouddhisme connaît aussi la renaissance et le karma. D’après le bouddhisme, en vivant justement, l’homme peut se libérer de la soi-disante roue de la renaissance. Une vie juste permet de dissoudre le karma (négatif) des vies précédentes en sorte que l’homme peut retourner au Nirvana, un état de béatitude éternelle.

Dans la tradition occidentale, le karma est perçu comme quelque chose de positif. Il est vu comme une nouvelle chance d’apprendre ce qui n’est pas encore conscient ou mature. Aussi le karma est appelé parfois la Loi de la Grâce. Le karma n’est pas une punition, mais un principe qui mène à la prise de conscience que ce que nous faisons aux autres, nous le faisons également à nous-mêmes et vice-versa. Dans le monde occidental, la question de la réincarnation et du karma a notamment été introduite au siècle passé par Helena Blavatski, la fondatrice de la théosophie. Dans l’anthroposophie, fondée par Rudolf Steiner, la réincarnation joue également un rôle important. Dans le monde occidental, la réincarnation et le karma s’inscrivent dans la croissance, l’évolution de l’âme vers un niveau supérieur, vers le Divin et la capacité d’aimer. Les courants spirituels occidentaux modernes sont presque exclusivement basés sur les principes de la réincarnation et du karma.

Principes de la réincarnation
Avant d’incarner sur cette terre, nous considérons (entre autres avec notre guide) les objectifs de vie que nous souhaitons réaliser, les leçons que nous aimerions apprendre et la meilleure façon d’y réussir. Nous choisissons les circonstances, nos parents, le lieu de naissance, etc. Pour le dire autrement : le plan d’exécution de notre vie est établi. Au début de notre réincarnation, l’âme descend dans le ventre maternel pour se préparer à la naissance physique sur terre. Les avis sur le moment précis de cette descente, divergent. Dans son livre 'Karma en reïncarnatie’ (Karma et réincarnation), Albert Bodde écrit que l’incarnation a lieu plus ou moins à mi-chemin de la grossesse. C’est également le moment où souvent, les parents observent les premiers mouvements du bébé. D’autres sont d’avis que la descente de l’âme coïncide avec le moment de la conception.

Ceci explique aussi pourquoi certaines femmes 'sentent’ tout d’un coup qu’elles ont envie de (re)devenir maman alors qu’il n’en était pas du tout question avant. Elles entendent (inconsciemment) l’appel de l’âme de leur futur enfant qui a envie d’être né.

Une fois incarnés, nous vivons nos vies, et il serait merveilleux si chacun suivait son propre ‘plan d’exécution’. Mais c’est loin d’être toujours le cas. Nous avons tous notre libre arbitre, et chacun est donc libre de mener la vie qu’il veut. Au moment où vous vivez votre vie en correspondance avec votre ‘plan d’exécution’, vous avez l’impression que votre vie coule. Tout arrive naturellement, vous suivez votre flux de vie, ce qui crée une paix intérieure. Au moment où l’on se détourne de son Moi Supérieur, on se sent souvent isolé ; la vie ne marche pas comme on l’avait imaginée, et on a un vague sentiment que … quelque chose n’est pas juste. Ce sentiment est différent pour chacun de nous, mais souvent, c’est une sensation de vide. Et nous essayons alors de combler ce vide, entre autre avec des éléments matériels : possessions, argent, statut, le tout afin d’obtenir une sensation de satisfaction ou de confirmation.
S’aimer soi-même est un défi pour chacun de nous. Presque personne ne s’aime inconditionnellement. Cela est considéré dans notre société actuelle comme égoïste. Mais on ne peut aimer inconditionnellement les autres qu’à condition de s’aimer (inconditionnellement) soi-même. Sinon, nous sommes constamment occupés à être au service des autres, dans l’espoir d’obtenir l’amour que nous ne nous donnons pas à nous-mêmes. Nous aspirons à recevoir de la confirmation, et nous ne voyons pas que cette confirmation doit venir de l’intérieur. Nous sommes parfaits dans notre imperfection. Vous méritez votre amour.

Karma ou Causes et conséquences
Le Bouddhisme connaît la notion de ‘karma par le péché’. Une mauvaise action entraîne une dette karmique. Le karma ou les dettes karmiques sont le résultat de mauvaises actions dans cette vie ou dans des vies antérieures, telles que le meurtre, le harcèlement d’autres personnes, le combat avec d’autres personnes pour le gain personnel, la médisance, le comportement désagréable vis-à-vis des autres, etc. Quand quelqu’un donne un coup de poing à quelqu’un d’autre, il lance en même temps sa substance blanche vers l’autre personne, et cette substance blanche perdue sera remplacée dans son corps par la substance noire. La prise d’une vie est la plus grand mal, c’est un crime qui causera de sérieuses dettes karmiques.
La loi du karma fait que ce que nous avons fait dans une vie, continue à oeuvrer dans la vie suivante. Cette causalité cosmique est aussi appelée la loi des Causes et Conséquences.

Il y a différentes sortes de karma :
- le karma personnel
- le karma de famille
- le karma de groupe
- le karma du peuple
- le karma du monde
- le karma volontaire (une personne peut opter pour des vies et expériences difficiles dans le but d’apprendre, sans qu’il soit question de karma).

Ce que nous pouvons apprendre du Karma
Le karma est axé sur notre évolution sur les plans de la compréhension, de la conscience et de l’amour. A chaque expérience difficile et / ou spéciale, on peut toujours se poser la question : qu’est-ce que cette expérience peut m’apprendre ? Vous pouvez donc toujours appliquer le karma à vous-même, et non pas sur l’autre, car l’essence est ce que nous pouvons apprendre de nos expériences. Nous portons donc toujours nous-mêmes la responsabilité de notre vie, maintenant et après, et certainement aussi au-delà de la limite de cette vie. Cela n’a pas de sens de se demander ce qu’on a fait dans le passé. Il s’agit du moment présent. Vous avez maintenant l’opportunité d’apprendre et d’évoluer et de devenir plus conscient à travers une expérience. Le défi se trouve donc dans l’ici et maintenant.
Celui qui comprend le fonctionnement du karma, assumera même dans les situations les plus difficiles la responsabilité et ne montrera pas du doigt les autres. Comprendre le fonctionnement du karma influence donc profondément notre attitude vis-à-vis de la vie.

Exemples de la réincarnation dans la vie quotidienne
Il arrive que des enfants dans l’âge de deux à quatre ans, aient des souvenirs de vies antérieures. Dès qu’il sait parler, l’enfant aborde ses vies antérieures. Parfois, ces enfants manifestent un comportement inattendu : il arrive qu’ils se comportent comme un adulte ou d’une manière dénigrante vis-à-vis d’autres enfants. Ils se souviennent alors de leurs vies d’adulte et ne se voient pas comme un enfant dans cette nouvelle vie. Ces mémoires de vies antérieures s’estompent au fur et à mesure que l’enfant grandit, généralement entre l’âge de cinq à huit ans. Une des explications est que pendant cette période, l’enfant enregistre beaucoup de nouvelles expériences et informations, ce qui fait qu’il oublie les souvenirs de ses vies antérieures. Ian Stevenson, professeur en psychologie, a publié 5 livres dans les années 70, décrivant des souvenirs de vies antérieures. En tout, il a étudié plus de 2000 de cas. Pour un grand nombre d’enfants, il était possible de retrouver quelle personne ils avaient étée dans la vie précédente. Quelques enfants ont alors été conduits à leur domicile d’antan et à leur ancienne famille. En voyant leur 'ancien’ domicile et leur 'ancienne’ maison, ces enfants savaient dire ce qui avait changé et comment c’était avant. Il y avait aussi des enfants qui reconnaissaient leur anciens membres de famille. Ils connaissaient leur noms et savaient dire quelle avait été la relation avec les personnes concernées. Un phénomène remarquable était la xénoglossie, ce qui veut dire que l’enfant commença à parler dans une langue étrangère qu’ils n’avaient pas apprise dans la vie actuelle. Il ne s’agissait pas d’une espèce de bredouillement, ce que les enfants ont parfois l’habitude de faire, mais d’une conversation distincte dans une langue étrangère. L’enfant se souvient alors de cette langue d’une existence antérieure et est capable de l’utiliser couramment.

Il y a différents exemples d’enfants ayant des talents inédits ou frôlant le génie. Ce qui était remarquable, c’est qu’ils n’avaient pas appris ces talents de leurs parents, mais qu’ils étaient innés. Cela vaut pour beaucoup d’entre nous. Chacun d’entre nous a une qualité dans laquelle il excelle, sans avoir investi beaucoup de temps pour l’apprendre. Cela est facile à expliquer à partir de la doctrine de réincarnation. On ne s’en est alors pas occupé dans cette vie-ci, mais bien dans des vies antérieures. Et on porte ces capacités en soi.

Thérapie de régression ou de réincarnation
Elle consiste à retourner, souvent à l’aide d’hypnose, à une situation causale dans une vie antérieure. On retourne donc à une situation qui est à la base du problème actuel. Cela permet de consciemment clôturer cette expérience, qui n’a donc plus d’effet traumatisant sur la vie actuelle. Ce sont notamment les phobies et toutes sortes d’angoisses qui remontent à des vies antérieures. Et parfois des problèmes physiques sont liés aux vies antérieures. Vous trouverez de plus amples informations sur la page décrivant la Régression et la thérapie de régression.

Ne jugez pas
Ce qui nous arrive dans cette vie-ci est souvent lié à ce que nous avons fait dans d’autres vies. Nous sommes nous-mêmes responsables. Nous avons fait le choix nous-mêmes, lorsque nous avons dressé notre plan de vie avec nos guides spirituels. La loi du Karma ou la loi des Causes et Conséquences ne doit donc pas être vue comme un simple système de punition. Il s’agit plutôt d’un système magnifique d’auto-développement, où chacun, nonobstant les fautes qu’il a commises, reçoit chaque fois de nouvelles opportunités. On peut bisser un nombre indéfini de fois, sans être renvoyé de l’école.
Une bonne compréhension des principes du karma implique que nous ne jugerons jamais et que nous ne disons jamais : «c’est simplement ton karma». Il ne nous est jamais demandé de juger, juste d’être compatissant. Ce qui importe surtout, c’est ce que vous-même pouvez apprendre d’une situation donnée. Que toutes les situations particulières, aussi bien les bonnes que les mauvaises, soient la conséquence du karma, me semble peu logique. Parfois, c’est notre guide qui fait en sorte que nous vivons une expérience donnée afin d’avancer sur notre chemin de vie. Une autre cause d’événements désagréables peut être le fait que nous ne faisons pas bien attention, ne sommes pas suffisamment vigilants ou simplement imprudents. Il arrive aussi qu’une personne innocente subisse à tort des méfaits de quelqu’un d’autre. Cette situation lui permet de faire du progrès sur son chemin spirituel, pourvu qu’elle ait la juste attitude vis-à-vis de ce qu’elle a subi. Cette attitude consiste par exemple à pardonner ses agresseurs. Chaque situation, chaque circonstance de vie, déterminées ou non par le karma, offrent la possibilité d’évolution. Lors de situations difficiles, demandez-vous donc toujours ce que cette situation peut vous apprendre au lieu de vous y opposer. Vous expérimenterez alors que n’importe quel événement peut comporter de merveilleuses opportunités d’apprentissage.

Plus d’informations sur la Réincarnation et le Karma
Dans la plupart des cultures (orientales et spirituelles), ces deux notions sont inextricablement liées. L’âme, aspirant vers l’illumination et l’achèvement, continuera à s’incarner jusqu’au moment où le karma a été 'accompli’. Il ne faut donc pas faire la faute de considérer le karma comme quelque chose de négatif, comme une espèce de punition, puisque ce n’est pas du tout ça ! Tous les actes dans cette vie peuvent 'rembourser’ une partie du karma, c'est-à-dire une partie des leçons de vie que toute âme doit traverser. Au moment où toutes les leçons de vie que l’âme a choisies, sont achevées, une nouvelle incarnation n’est plus nécessaire.

Parfois, on entend dire des gens, vivant une expérience négative dans leur vie, que «c’est leur karma», parce qu’ils ont fait quelque chose de mal dans une vie antérieure. Ils partent alors du principe que lorsqu’on fait quelque chose de mal dans une vie ou qu’on pose un acte négatif, il faudra le 'payer’ dans une vie suivante. Mais le karma ne fonctionne pas comme ça ! Avant la naissance, chaque âme choisit d’apprendre certaines leçons de vie, ou - et c’est une description plus adéquate - de vivre certaines expériences qui permettent à l’âme d’évoluer. Si un acte négatif a été posé dans une vie antérieure, l’âme choisira de vivre dans une vie suivante, la leçon qui peut en être déduite. L’âme trouvera elle-même une façon d’apprendre les leçons ou de vivre les expériences qui découlent de vies antérieures. Il ne convient donc pas de dire : «dans cette vie-ci, je suis handicapé, je dois donc avoir fait quelque chose de terrible dans une vie antérieure». Alors, le karma serait considéré comme une punition plutôt qu’un processus d’apprentissage spirituel de l’âme.

D’après la doctrine de réincarnation, l’âme choisit elle-même ses futurs parents, parce que ce sont ceux-ci qui peuvent créer les circonstances idéales, permettant à l’âme d’accomplir les leçons et les objectifs qu’elle a infligés à elle-même. Ainsi, l’âme choisit donc elle-même son 'plan de vie’ (plan d’exécution de votre vie), où les parents contribuent à obtenir un but déterminé. Vu de cette manière, avoir un enfant devient un cadeau encore plus grand, quand on réalise qu’il vous a choisi comme parent afin de pouvoir réaliser ses leçons de vie et de pouvoir vivre les expériences souhaitées. Inversement, quand vous sentez tout d’un coup le besoin d’avoir un enfant, vous entendez donc en vérité l’appel de l’âme de votre futur enfant, vous sentez que cette âme veut naître chez vous. Nous voyons donc que l’âme choisit ses circonstances de vie. Beaucoup de personnes ont du mal à accepter ce principe…

J’entends régulièrement quelqu’un qui dit : «je ne pourrais jamais avoir choisi de mener cette vie misérable, qu’est-ce que j’ai fait pour mériter une vie pareille ?». Malheureusement, on oublie souvent que l’âme choisira également des leçons moins agréables sur le chemin vers sa réalisation. Mieux encore : plus votre vie est difficile et dure, plus elle vous permet d’apprendre, plus vos expériences seront intenses. Les gens avec qui vous avez le plus difficile dans votre vie, sont souvent vos plus grands enseignants, garants de votre plus grande croissance spirituelle. Souvent, il faut traverser une période très, très difficile avant d’expérimenter une croissance spirituelle. Vous survivez cette période noire et vous en sortez plus fort qu’avant. Beaucoup de gens ne s’intéressent au spirituel qu’au moment qu’ils ont l’impression que tout le reste les a quittés. Il faut donc avoir connu la nuit noire avant de voir la lumière. Il n’est possible de vraiment jouir des expériences positives qu’après avoir vécu des événements négatifs. Lorsque vous n’avez connu que des expériences magnifiques, comment pouvez-vous savoir à quel point elles sont vraiment magnifiques ? Cela ne devient clair qu’au moment qu’on a connu le contraire. Quelles que soient les difficultés que la vie vous présente, il y a toujours un but et il y a toujours une raison. Chaque jour et à chaque instant, elle vous apprend de nouvelles leçons ; chaque jour, vous faites de nouvelles expériences. Peut-être que les circonstances ne vous plaisent pas toujours, mais il est sûr qu’elles vous mèneront plus loin sur le chemin vers la 'libération’ et l’accomplissement.

Votre karma peut vous mener également vers de très beaux événements, comme la rencontre de votre âme jumelle. Plus l’âme avance sur le chemin de vie, plus elle s’approche de la 'libération de la souffrance’. A ce moment-là, les principales leçons de vie ont été apprises, l’âme a expérimenté tout ce qu’elle a voulu vivre et elle a atteint un niveau de spiritualité et d’accomplissement si élevé qu’une nouvelle incarnation n’est plus nécessaire. Dans un cas pareil, l’âme peut quand même délibérément choisir de retourner à la terre, par exemple dans le rôle d’enseignant ou de guide spirituel.

Quant à la longueur de la période entre deux vies, les avis diffèrent par religion. Beaucoup de gens croient que l’âme doit d’abord se reposer, se recueillir et se remettre des émotions de la dernière vie, avant d’entamer une nouvelle incarnation. Dans mon optique, cela est souvent le cas, mais il y a toujours des exceptions. Dans la période entre deux vies, l’âme décidera également comment elle voudra encore aborder certaines leçons à apprendre ou quelle est la meilleure façon de vivre encore certaines expériences. Cela comprend aussi le choix des parents. En général, l’âme fait ses choix en concertation avec son guide, et son groupe ou sa famille d’âme (c'est-à-dire des âmes rencontrées en plusieurs vies, sous différentes formes) y participe également. Pendant cette période, des âmes concluent des accords pour s’entraider afin d’atteindre l’illumination. Le temps entre deux incarnations peut varier de quelques mois à des dizaines d’années. N’oublions pas que le temps est une notion relative et terrestre. De l’autre côté, le temps tel que nous le connaissons, n’existe pas du tout.

Talent naturel, vu autrement
Certaines personnes ont un talent naturel pour quelque chose. Tandis que l’un est très doué pour jouer du piano par exemple, l’autre est plutôt doué pour travailler avec des plantes et des herbes. Ceci ne sont que deux exemples parmi des milliers d’autres. Chacun a un talent spécial pour quelque chose (si vous n’avez pas encore découvert ce talent, il est plus que temps d’aller le découvrir, car vous aussi, vous avez maints talents). On parle de talent naturel quand quelqu’un est très doué pour quelque chose et a une grande facilité à le faire, sans avoir consacré beaucoup de temps à l’apprendre. Comment est-ce possible ?
D’après la doctrine de la réincarnation, cela s’explique facilement. Vous ne l’avez peut-être pas appris dans cette vie-ci, mais bien dans une vie antérieure, voire plusieurs vies antérieures. Toutes ces connaissances sont stockées dans votre subconscient, et lorsque vous faites appel à votre talent naturel, ces connaissances remontent en surface. Vous faites ce que vous avez déjà fait pendant beaucoup de vies et en quoi vous avez donc beaucoup d’expérience. Il est plus que logique que vous êtes tellement doué pour ça et que cela vous procure une grande satisfaction.

Souce : http://www.frederike.eu/KarmaReincarnation.html
avatar
La Magicienne
Admin

Féminin Messages : 1463
Date d'inscription : 14/03/2011
Age : 45
Localisation : 4ème dimension

Revenir en haut Aller en bas

Re: Karma et réincarnation

Message par Ladyblue le Ven 29 Avr - 11:40

Trop belles tes images aussi ! Je viendrai relire ce texte, merci pour toutes ces lectures ! Merci
avatar
Ladyblue
Admin

Féminin Messages : 2075
Date d'inscription : 27/03/2011
Localisation : In the Moon

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum